ON N’A OUBLIE DE VOUS LE DIRE, PREPARER VOTRE DEPART !

Qui vous a informé que le monde du travail était impitoyable, personne ! Ces situations de licenciement ne sont jamais partagées par fierté ou parce qu’on signe un accord de confidentialité, un pacte de non-agression, je ne plaisante pas mais face à ces zones de non-droits, le manque d’informations doit être de mise, la conduite, la communication etc. Ah si ! Respecter le règlement intérieur, Donc préparez-vous à être licencier, c’est un conseil avisé ! 

C’est une épreuve de vie professionnelle qui déstabilise, êtes-vous prêt à le vivre !

Osez-vous préparer ! Vous avez le droit de Savoir Pouvoir Croire.

Soyez prêt à gérer votre carrière et ses aléas de parcours « licenciements » et il y en a d’autres, dès que vous serez dans la vie professionnelle, votre conduite, votre communication seront d’autant de traces qui se retourneront contre vous, mais que devons-nous faire ?

😎  Soyez heureux au travail : Vous avez compris le système, avoir des projets, avoir des rêves pour créer une dynamique positive, le meilleur est devant vous.

Citation : Si vous avez appris quelque chose de votre défaite, alors vous avez gagné (Sénèque)

Savoir Vouloir Croire, une devise qui doit être un outil, une méthode, une conduite, un accompagnement utile à un parcours professionnel.

Un conseil majeur : Soyez conscient de chacune de vos actions, hier n’est plus aujourd’hui, les personnes, les compétences ont changé. Soyez accompagné du kit de survie en milieu professionnel.

Qui pour vous accompagner :

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre construction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour vous guider dans vos droits et vos questionnements

Les bonnes clés pour vous accompagner https://www.instagram.com/spvcoaching/

PASCAL

ET ARRIVE CE JOUR, VOUS ETES LICENCIE

LICENCIEMENT

ET ARRIVE CE JOUR, VOUS ETES LICENCIE

Ce jour, personne ne s’y attend, après des années d’activité, de bons et loyaux services, la surprise est tellement grande que vous perdez vos moyens, vous essayez de comprendre, de vous raccrocher, mais là vous vous sentez vite isolé. Les situations sont multiples, directe ou indirecte, tensions dans le service, restructuration, situation économique, nouveau chef etc. Cette charge émotionnelle nous atteint de toutes les façons…

C’est une épreuve de vie professionnelle qui déstabilise, êtes-vous prêt à le vivre !

Oser préparer ! Vous avez le droit de Savoir Pouvoir Croire.

Première réaction, elle est primaire, vous êtes perdu : « qu’est-ce que je vais devenir ? », chacun comme une éponge sera en capacité ou non de faire face à cette situation. Il n’y aura pas de situation idéale, vous vous sentirez vite seul contre tous, Il faudra vivre agir pour ne pas perdre pied car ce qui vous attend peut vite vous détruire, psychologiquement, professionnellement, et vos proches ? Avant toute démarche, la première pensée : Quel plan d’actions ?

😎  Soyez heureux au travail : Vous avez compris le système, facile mais une pensée positive, le bon côté des choses, si vous êtes prêt à partir, vous avez gagné !

Citation : Si vous attendez pour agir, tout ce que vous gagnerez, avec le temps, c’est de l’âge (Brian T.)

Savoir Vouloir Croire, une devise qui doit être un outil, une méthode, une conduite, un accompagnement utile à un parcours professionnel.

Un conseil majeur : CDD, CDI, peu importe le contrat de travail, adoptez de suite un plan d’actions mais lequel ? Un coach d’entreprise pour vous guider et préparer à être licencier.

Qui pour vous accompagner :

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre construction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour vous guider dans vos droits et vos questionnements

Les bonnes clés pour vous accompagner https://www.instagram.com/spvcoaching/

PASCAL

PARTEZ SEREINEMENT EN VACANCES

DEMANDE DE CONGÉ PAYÉ : VOTRE EMPLOYEUR A INTÉRÊT À VOUS RÉPONDRE !

Le salarié qui ne reçoit pas de réponse à sa demande de congé payé peut la considérer comme acceptée lorsqu’il n’existe pas de consigne imposant un accord exprès préalable.

L’organisation des congés payés incombe à l’employeur.

Cela revient à dire que vous devez faire une demande de congés payés à votre employeur car vous n’avez pas le droit de fixer vous-même vos dates de congés et partir sans avoir fait votre demande au préalable. A défaut, vous vous exposez au risque d’une sanction disciplinaire pouvant aller, selon le contexte, du simple avertissement au licenciement pour faute grave.

Mais pouvez-vous être sanctionné pour vous être absenté de votre poste de travail alors que vous avez formulé une demande de congé payé à votre employeur et que ce dernier n’a pas refusé expressément votre demande ?

Voici ce que nous dit la Cour de cassation dans un arrêt du 6 avril 2022.

Ne pas refuser une demande de congé payé revient à l’accepter lorsqu’il n’existe pas de consigne imposant un accord exprès préalable

Dans ce cas, vous pouvez partir et profiter sereinement de vos vacances.

Besoin d’un appui, je suis là pour vous accompagner.

Qui pour accompagner ?

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions,
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre reconstruction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour guider dans vos droits et vos questionnements

Les bonnes clés pour vous accompagner : https://www.instagram.com/spvcoaching/

Alexandra

CANICULE ET RONGEURS

La canicule pour nos amis les rongeurs est très difficile.

Placer la cage au frais. Les rongeurs supportent difficilement des températures supérieures à 25°C.

Quelques conseils :

  • Placez la cage dans la pièce la plus fraîche ;
  • Fermez les volets ;
  • Aérez la nuit sans qu’il soit dans les courants d’airs car ça pourrait le tuer ;
  • Vous pouvez mettre un ventilateur mais surtout pas en direction de la cage ;
  • Mettez-lui de l’eau à disposition et changez-lui régulièrement pour que l’eau soit toujours fraîche ;
  • Vous pouvez mettre dans le fond de la cage un linge humide ou un tapis rafraîchisseur qui existe pour les chiens/chats ;
  • Les lapins régulent leur température corporelle par les oreilles. Vaporisez un peu d’eau fraîche dessus. Appliquez-lui une éponge humide sur ses poils pour le rafraîchir ;
  • Si votre rongeur est du type angora, brossez-le régulièrement et faites-lui une petite coupe pour l’aider à avoir moins chaud.

Les signes d’un coup de chaleur :

  • Respiration rapide et haletante ;
  • Prostration ;
  • Tremblements musculaires ;
  • Coma

Si tel est le cas, il faut réagir très vite et le conduire chez le vétérinaire en urgence pour éviter sa mort.

Prenez bien soin de lui et de vous 😊

Sandrine

CANICULE ET VOTRE CHAT

Le chat comme nous souffre de la chaleur et souffre de déshydratation.

Contrairement à nous, le chat ne transpire pas ou peu et qu’au niveau des coussinets ainsi que de ses parties génitales. Il régule sa température surtout par la salivation et le halètement en cas extrême. Il se repose et se tient inactif pour résister à la canicule. Sa température normale se situe entre 38°C et 39,5°C, qu’il essaye de réguler dès qu’elle dépasse cette limite.

En revanche, un chat âgé ou fragilisé par des problèmes de santé peut grandement souffrir d’une chaleur trop forte, voire en mourir. Il faut être très attentif.

Vérifiez qu’il ne souffre pas des symptômes suivants :

  • Faiblesse générale ;
  • Tremblements musculaires ;
  • Vacillements ou léthargie ;
  • Salivation excessive
  • Difficultés respiratoires et halètements répétés ;
  • Langue bleutée et gencives rouge foncé ;
  • Signe d’anxiété ;
  • Perte d’appétit

Faites aussi confiance en votre instinct, qui mieux que vous peut connaître ce membre de la famille ? Au moindre doute, consultez votre médecin.

Pour le protéger avant un drame, vous pouvez lui laisser l’accès aux pièces les plus fraîches comme la salle de bain, le garage ou la cave si vous êtes en maison. Le carrelage est frais et agréable, tout comme les lavabos, douche et baignoire. Laissez-le s’installer où il le souhaite. Adaptez-vous à ses besoins et non l’inverse.

Aidez-le aussi à perdre du poids, s’il est bien potelé et vie une vie de chatchat tranquillou et qu’un surpoids s’est installé, faites en sorte qu’il perde du poids sinon il souffrira plus de la chaleur. Changez son alimentation en vous appuyant sur les conseils de votre vétérinaire.

Laissez-lui à disposition de l’eau propre, fraîche. Vous pouvez y mettre quelques glaçons ou investissez dans une fontaine à eau. Cette fontaine devra être très bien entretenue régulièrement, le filtre devra être changé une fois par mois et vérifier que des poils n’obstruent pas le filtre sinon votre chat pourra avoir des problèmes urinaires voir rénaux !

N’hésitez pas aussi à lui donner davantage de nourriture humide. Dans les croquettes et en cas de surpoids vous pouvez mettre de la courgette ou lui mélanger avec un peu de pâtée.

ATTENTION aux coups de soleils, surtout pour les chats à poils blanc ou roux, ils sont sujets aux coups de soleils. Appliquez une dose d’écran total sur le dessus des oreilles et sur le visage et les pattes.

Donnez-lui un coup de frais en le frictionnant délicatement avec une serviette humide d’eau fraîche et/ou posez-lui un linge humide et frais autour du cou pour le rafraîchir. Brossez-le plus souvent, pour l’aider à éliminer les poils morts plus facilement ainsi, il utilisera moins de salive pour se laver.

Ne le stimulez pas trop à jouer. Laissez tranquille pour éviter qu’il ne s’épuise.

Si vous devez faire avec lui un trajet en voiture, évitez les heures les plus chaudes. Donnez-lui de l’eau régulièrement et faites des pauses.

Ne le laissez jamais seul dans voiture. Si possible laissez la voiture à l’ombre ou dans un garage pour que la voiture ne soit pas trop chaude au moment du départ.

La climatisation est un bon moyen de rafraîchir la voiture pendant les trajets, mais attention de ne pas la diriger vers votre chat car il pourrait développer une conjonctivite.

Et dans tous les cas prenez soin de lui et prenez soin de vous 😊

Sandrine

CANICULE ET LE CHIEN

Le chien est plus sensible à la chaleur que nous humain. Ils peuvent être sujet à la déshydratation ou à un coup de chaleur.

Le chien est plus sensible à la chaleur qu’au froid. Il a plus de mal à réguler sa température corporelle durant les grosses chaleurs. Il régule sa température grâce aux halètements. Son pronostique vital peut être rapidement engagé en fonction de sa race, de sa santé et de son âge.

L’exposition au soleil comporte d’autres risques, à l’instar du cancer de la peau chez le chien qui touche en particulier ceux au pelage blanc. Attention aussi aux chiens à face plate (boxer, bulldog…) qui souffrent rapidement de troubles respiratoires en cas de canicule.

Différents signes vous montreront que votre chien est victime d’un coup de chaleur :

  • Halètements forts et bruyants ;
  • Difficultés à se déplacer, désorientation ;
  • Agitation extrême, convulsions ;
  • Abattement ;
  • Perte de connaissance

S’il a une température élevée (un chien en bonne santé à 38,5°C) ou si vous avez le moindre doute (qui mieux que vous le connaissez ?), n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

ATTENTION, si sa température dépasse les 40.5°C, il s’agit d’une urgence vétérinaire absolue. Couvrez le chien d’une serviette imbibée d’eau froide et emmenez-le immédiatement car un coup de chaleur peut être mortel.

Voici quelques mauvaises habitudes à éviter pendant une canicule :

  • Ne laissez jamais la cage d’un chien en plein soleil. Idéalement, votre animal doit être gardé à l’intérieur de la maison, bien au frais.
  • Ne laissez jamais un chien dans une voiture, même avec les fenêtres ouvertes. Le soleil peut rapidement créer un effet d’étuve et augmenter la température du véhicule. C’est souvent mortel pour l’animal. Evitez aussi les longs trajets en voiture si les températures sont trop élevées mais si vous n’avez pas le choix, faites des pauses toutes les 2H pour l’hydrater et lui dégourdir les pattes pour qu’il puisse prendre l’air.
  • Evitez de promener votre chien entre 12H et 15H en période de canicule. Faites des balades pas trop longues encore plus, si vous êtes en ville où le sol avec le goudron va lui brûler les coussinets et la réverbération peut lui donner des coups de soleil.
  • Limitez les efforts du chien sous de hautes températures. Un chien trop excité, risque d’oublier de s’hydrater et de souffrir d’un coup de chaleur.

Voici quelques bons réflexes pendant une canicule, pour préserver la fraîcheur de votre chien et son hydratation :

  • Laissez le chien séjourner dans une pièce bien fraîche (fermez les volets et les fenêtres pendant la journée). Mettez un ventilateur et un tapis rafraichissant ;
  • Si vous avez un chien à poils longs, passez chez le toiletteur pour une petite coupe pour réduire le volume. Attention, si vous décidez de vous improvisez toiletteur, laissez à votre chien assez de poils pour qu’il soit protéger du soleil et les poils permettent aussi la ventilation de son corps ;
  • Laissez toujours à disposition de l’eau propre et fraîche. Rajoutez des glaçons et vérifiez qu’il s’hydrate bien ;
  • Congelez ses friandises dans un petit bloc de glace. Proposez-lui aussi des glaçons, il en sera friand. Investissez dans des jouets rafraîchissants ;
  • Mouillez-lui plusieurs fois pas jours quand il reste à l’intérieur ses pattes et le ventre pour le rafraichir ;
  • Pensez à lui mouiller son harnais avant de le sortir pour le rafraîchir pendant sa sortie ;
  • Pendant ses balades, pensez à prendre une gourde isotherme pour chien pour qu’il puisse boire

Il y a beaucoup de petites actions à faire pour les aider à mieux supporter la chaleur. N’hésitez pas à demander des conseils à votre vétérinaire. Prenez soin de lui et de vous 😊.

Sandrine

 

CANICULE ET ENFANTS

Pour les enfants les périodes ne sont pas simples car ils ont envie de jouer de sortir, et les nuits ne sont pas assez réparatrices. C’est n’est pas simple ni pour eux ni pour les parents qui doivent faire en sortes que l’enfant se ménage car il n’a pas conscience du danger que la chaleur peut lui occasionner. Surtout il faut COMMUNIQUER, expliquez-leur pourquoi il est préférable qu’il reste en intérieur et au calme le plus possible. La communication est vraiment essentielle pour que l’enfant puisse comprendre et ne le prenne pas comme punition.

 

En journée :

  • Aérez très tôt le matin et tard le soir, aux heures les plus fraîches. Dès que la température augmente fermez les volets et les fenêtres.
  • Le ventilateur ou le climatiseur sont appréciables à condition qu’ils ne soient pas posés trop près des enfants, ni orienté dans leur direction.

ATTENTION : pour la climatisation, la différence de température entre l’extérieur et l’intérieur ne doit pas excéder de 6 à 8°C (idem en voiture) pour éviter des choques thermiques. Pensez aussi qu’au sol il fait plus frais qu’à hauteur d’adulte. Mesurez la température à 10 cm du sol pour bien estimer le niveau de chaleur.

  • Investissez aussi dans un bon humidificateur car la chaleur, les ventilateur et/ou les climatiseur assèche l’air. Un humidificateur ou rafraîchisseur d’air sera utile pendant la sieste et la nuit pour les aider à mieux respirer.
  • Habillez-les léger, en intérieur le body suffit souvent, même pendant la sieste. Surtout pas de drap humide pendant son sommeil, optez pour un brumisateur d’eau minéral pour le rafraîchir ou passez-lui un gant humide.
  • Surveillez l’état de sa couche. Un enfant déshydraté mouille moins ses couches et son urine es plus concentrée (plus colorée). L’urine doit être assez abondante, assez fréquente et de couleur claire.
  • Proposez-lui à boire le plus souvent possible. Au biberon, au verre, à la tasse, à la cuillère, peu importe le moyen tant que l’enfant s’hydrate. Quand la température monte, les réserves hydriques corporelles des tout-petits s’achèchent bien plus vite que celles des adultes. Proposer leur de l’eau plusieurs fois par heure et buvez en même temps qu’eux, les enfants adorent imiter à cet âge, ils seront fiers de faire comme vous (et en plus vous vous hydraterez aussi 😉).
  • Donnez-leur un bain à la température du corps toujours sous surveillance car un enfant peut SE NOYER DANS 20 cm D’EAU.

Pour savoir si un enfant souffre de déshydratation, surveillez certains symptômes et/ou comportements : abattement inhabituel, plu de la peau qui reste surélevée en monticule après pincement entre 2 doigts sont des signes graves qui doivent vous alertez.  Faites aussi confiance à votre instinct, les parents connaissent leurs enfants et sentent quand il y a un problème. Si les symptômes sont avérés ou en cas de doute il faut tout de suite appeler les urgences.

  • Si vous les sortez malgré tout, il faut idéalement les sortir avant 10H et après 17H. Pensez à bien les protéger des UV et de la réverbération. Des lunettes sont indispensables car la visière de la casquette n’est pas une protection suffisante en cas de fortes réverbérations.
  • ATTENTION ! Pour protéger votre enfant, ne posez JAMAIS un lange sur la capote pour occulter l’ouverture de la poussette. Cette protection est non seulement inefficace car les UV traversent les mailles du lange, mais cela a pour effet d’empêcher le passage de l’air et la température sous la capote atteint vite des niveaux insupportables pour l’enfant. On ignore souvent malheureusement la GRANDE DANGEROSITE de cette pratique.
  • Evitez sauf grosse urgence ou départ en vacances, tout trajet en véhicule même climatisé. Faites des pauses régulièrement ou voyager de nuit.

La nuit :

  • Fermez les volets ouvrir la fenêtre. Optez pour un rafraîchisseur d’air ou un ventilateur avec un humidificateur, jamais en direction de son visage.
  • Faites-les dormir en body et en couche, ou sous vêtement, ou une couche et une fine gigoteuse. Idéalement, il faut que ses vêtements soient en coton. Pas d’alèse en plastique dans le lit.
  • Placer une bouillote au congélateur et la mettre aux extrémités du lit en prenant soin de mettre une protection pour pas que l’enfant puisse se brûler la peau par le froid en la touchant volontairement ou involontairement en dormant.
  • Avant la mise au lit, un bain ou une douche à l’eau tiède, mouillez-lui les cheveux, essorez mais ne séchez pas, ça l’aidera à mieux dormir.

Dans tous les cas, faites-vous confiance, suivez votre instinct et prenez soin de vous.

Sandrine

 

 

 

CANICULE ET BEBE

Pour aider au mieux bébé pendant la canicule :

Pour la nuit :

Pour éviter que bébé n’ait trop chaud dans la maison, découvrez-le. Il peut rester en couche toute la journée. La nuit une couche et un body à suffisent. Ne pas lui mettre de linge humide car sa température varie entre 37°C et 37,5°, son système thermique est encore immature donc bébé peut avoir vite froid ou chaud. Optez pour un ventilateur que vous ne mettrez pas en sa direction et vous pouvez lui mettre un humidificateur également qui évitera que l’air soit trop sec et assèche ces voies respiratoires.

Petit rappel de comment habiller bébé la nuit en fonction de la température :

  • > 26°C couche
  • 26°C couche + TOG 0,5
  • 24°C couche + TOG 0,5 + body manche courte
  • 22°C couche + TOG 1 + body manche longue
  • 20°C couche + TOG 2 + pyjama manche longue + body manche courte
  • 18°C couche + TOG 2,5 + pyjama manche longue + body manche longue
  • <16°C couche + TOG 3,5 + pyjama manche longue + chaussette + bonnet

Dans la journée :

Dans la journée, vous pouvez aussi lui donner 2 à 3 bains par jour sans savon pour le rafraichir. La température du bain rafraîchissant doit être entre 30°C et 32°C en période de canicule et ne doit pas durer plus de 3 à 5 minutes maximum.

Son hydratation :

Pour éviter la déshydratation chez bébé, il faut toujours penser à bien l’hydrater. Si bébé est nourri au sein, il faut éviter de lui donner de l’eau avant 3 à 4 mois. Après cet âge-là, il peut commencer à en boire un petit peu.

Un bébé nourrit au biberon, peut quant à lui boire de l’eau entre les repas lors des journées très chaudes, 2 à 3 gorgées d’eau toutes les 30 minutes environ et à données si possible à mi-distance des repas.

A partir de 18 mois, le bébé peut boire de l’eau à la demande.

Pour les déplacements :

  • Il vaut mieux éviter en cas de canicule. Si vous devez sortir privilégier la poussette pour que bébé est plus d’air. Il faut éviter les écharpes de portage, qui risquent de surchauffer bébé et de lui provoquer des malaises. Il est conseillé de ne pas dépasser 30 min de sortie en dehors des périodes chaudes de la journée. Si les chaleurs extérieures sont trop élevées rester chez vous c’est préférable.
  • Si vous devez impérativement sortir, protéger bébé du soleil et de la chaleur. Mettre une capote à la poussette, lui mettre un bob ou une casquette et lunette de solaire sont nécessaires. Une couche et un body à manches courtes suffisent et très important UN ECRAN TOTAL INDICE 50.
  • Si vous devez prendre la voiture des précautions sont à prendre :
    • Allumer la climatisation mais pas trop forte pour le bébé ;
    • Mettre des pare-soleils sur les fenêtres arrière ;
    • Rafraichissez bébé avec un brumisateur d’eau minérale régulièrement ;
    • Arrêtez-vous toutes les 2H pour boire de l’eau, respirer et renouveler l’air de la voiture

RAPPEL : ATTENTION un bébé et/ou un enfant ne doit JAMAIS rester SEUL dans une voiture même s’il est à l’abri du soleil et que l’arrêt ne dure que quelques minutes. 5 minutes suffiront pour une déshydratation sévère.

A la plage :

  • Il faudra y aller avant 10H ou après 17H. Bébé doit porter en plus de son maillot de bain, un tee shirt anti UV, être sous un parasol /tente anti-UV.

ATTENTION : Tous les parasols n’ont pas une toile anti-UV. Leur protection est relative et ne doit pas dispenser du port de lunettes et de crème solaire.

  • S’il est en âge de tenir assis et de jouer avec le sable il faudra qu’il soit assis sur une serviette et non sur le sable, car 20% des UV sont réverbérés sur le sable. Attention aussi aux nuages qui laissent passer 80% des UV. Evidemment lunette, chapeau, vêtements anti-UV et écran total 😊
  • Bébé peut aller dans l’eau plusieurs heures après sa digestion pour éviter l’hydrocution. La baignade doit être progressive. Mouillez peu à peu jambes, dos, ventres, bras et SURTOUT l’arrière de la nuque.

Et surtout suivez aussi votre instinct et prenez soin de vous.

Sandrine

APRES UN ACCIDENT, LA VIE BASCULE…

Cet article n’était pas prévu mais je ne pouvais pas rester silencieuse face au drame de l’accident qu’ont subi les 2 enfants à la suite de l’inconscience d’un jeune de 18 ans dont la vie vient également de voler en éclat… A cause de quoi ???? Je ne sais pas quel mot employé : stupidité ? folie ? débilité profonde ??? J’ai bien d’autres termes mais à quoi bon…

Est-ce qu’aujourd’hui, une mère ne peut pas sortir avec ses enfants sans avoir la peur au ventre dans des lieux dits sécurisés (trottoir, sortie d’immeuble, passage piéton, arrêt d’autobus etc…) ? Car ce n’est pas la première fois ! Et pourquoi ? Pour un frisson ? Pour se sentir virile ??

A quoi pense ce jeune homme ? Est-il fier de lui ? A-t-il des regrets ? Que pense ses parents ? Et ses potes, sont-ils fiers ? ou sont-ils en train de trouver des excuses qui non pas de sens… Savait-il qu’en l’espace de quelques secondes, il allait détruire la vie paisible de nombreuses familles pour quelques secondes d’inconscience, le risque était pourtant connu !

Le petit garçon qui a été percuté, sera traumatisé ! Et le traumatisme physique, psychologique, le traumatisme de ces parents. Les peurs que cet enfant aura dans ses prochaines sorties, peut-être qu’il ne pourra plus partir et/ou profiter de la fin de ses vacances. Avec cette chaleur, la douleur sera insupportable, des problèmes pour un enfant qui n’avait rien demandé…

Je pense très fort à la petite fille plongée dans le coma. Quelles seront ses séquelles ? Combien de temps va-t-elle devoir attendre pour connaître les répercussions de cet accident sur sa vie future ? Les victimes, les parents, les proches, eux sont condamnés à vie alors que ce criminel s’en sortira avec une peine estimée à 7 ans, quelle injustice pour ces innocents !   Je le sais ! Leurs parents seront déchirés peu importante la sentence !

Le simple fait de sortir se promener coûte bien cher à cause de la bêtise humaine !

Je le sais !  Rien ne réparera tous les préjudices car aucune réparation n’efface ce qui a eu lieu.

On entendra certainement ce criminel ou de pauvres ignorants essayaient de trouver des circonstances : « si j’avais su, j’aurais dû, si j’avais su le mal que j’allais faire », ces phrases qui n’ont aucun sens, car on ne peut pas remonter le temps, pourtant tout le monde sait, certains diront, il n’y a pas de hasard, cela devait arriver.

La personne mineure que j’étais, plus de 20 ans après mon accident, se demande encore si l’homme qui m’a percuté, a eu conscience de l’impact qu’il a eu sur ma vie et celle de mes proches….

Prenez soin de vous.

Sandrine

CANICULE ET GROSSESSE

Jambes lourdes, malaises, transpiration excessive, nuits sans sommeil. La chaleur est souvent pénible pour les femmes enceintes. Voici quelques conseils pour vous aider.

Vous avez triplé de volume alors que vous faites attention à votre alimentation, vous ne supportez plus aucun vêtement et vous transpirez sans cesse…

Dans la longue liste des petits inconforts, on retrouve la sensation de « jambes lourdes », les chevilles qui gonflent, les doigts boudinées. Des troubles circulatoires, avec la survenue de varices, peuvent aussi apparaître. La chaleur entraîne une dilatation des vaisseaux, le sang stagne et circule moins bien dans les veines. Par conséquent, les jambes s’alourdissent. Ce phénomène est accentué chez les femmes enceintes dont la température corporelle est plus élevée (il faut plus d’énergie pour fabriquer un petit être humain).

Les autres risques : la déshydratation, malaise, troubles urinaires, hémorroïdes, et plein d’autres joyeusetés 😉

Bébé lui, dans le ventre est bien à l’abris. Mais quand on est enceinte, on est plus sensible à la canicule, qui augmentent le risque d’accouchement prématuré. La canicule en début de grossesse peut aussi nuire au développement des structures de l’œil du fœtus.

 

Pour se rafraîchir :

Optez pour des vêtements amples, clairs, en lin ou en coton. Abusez du brumisateur, du ventilateur et surtout HYDRATEZ-VOUS, 1,5L à 2L et consommez des aliments frais gorgez d’eau avec des fibres si vous souffrez de constipation.

Pour prévenir des jambes lourdes :

N’hésitez pas à vous faire masser, des massages lymphatiques pour femmes enceintes. Un moment pour vous faire dorloter et être légère comme une plume après une bonne séance. Des petites serviettes à main mouillées à l’eau froide à mettre sur les jambes et sur les mains le temps de regarder un film. La piscine aussi peut vous faire énormément de bien. Il y a aussi le recours aux bas de contention.

Pour les pieds qui gonflent :

  • Essayez de changer régulièrement de position ;
  • Surélever vos jambes ;
  • Pas de talons trop hauts ;
  • Marchez, la marche lutte contre le gonflement des jambes et des pieds ;
  • Des bains de pied à l’eau tiède/fraîche…

Pour les mains qui gonflent :

  • Appliquez du gel d’aloe vera conservé au réfrigérateur ;
  • Passez vos poignets à chaque pause pipi sous l’eau froide quelques minutes…

Avant de dormir :

  • Un repas frais et léger (attention « léger » ne veut pas dire pauvre en calorie) ;
  • Evitez les repas trop gras ou trop sucrés ;
  • Dès 16h évitez les sodas, le café et le thé ;
  • 1 heure avant de se coucher temps calme sans écran, privilégiez de la relaxation, de la lecture, un massage, tous ce qui pourrait vous détendre…
  • Restez à l’écoute des signaux du sommeil (bâillements, les yeux qui se ferment c’est le signal du dodo)

Pour mieux dormir :

  • Avant de se coucher une douche tiède/fraîche ;
  • Se mouiller les cheveux, essorez les mais ne les séchez pas ;
  • Gardez un brumisateur à porter de main ;
  • Vous pouvez installer un humidificateur/ rafraîchisseur d’air ;
  • Un petit thermos pour pouvoir boire frais la nuit sans à avoir à vous lever ;
  • Mettez un ventilateur dans votre chambre ;
  • Un tapis rafraîchisseur sous votre drap housse ;
  • Faire un bain dérivatif (poche froide dans votre slip avec protection pour ne pas brûler la peau), l’entrejambe est l’endroit le plus chaud du corps mettre une poche froide à cet endroit permettra de faire baisser un peu la température de votre corps pour avoir une nuit plus facile ;
  • Coussin sous le ventre et/ou entre les genoux ;
  • Vous pouvez prendre de la phytothérapie en infusion ou comprimé comme la passiflore ou la valériane. Attention la mélatonine est à PROSCRIRE quand on est enceinte !
  • Et si la nuit a été trop mauvaise, faite une sieste 😊

Et surtout prenez soin de vous.

Sandrine