TEMPS DE TRAJET, D’HABILLAGE : QUELLES SONT VOS CONTREPARTIES ?

Le temps de trajet domicile/travail, de même que celui d’habillage/déshabillage ne sont pas du temps de travail, mais peuvent donner lieu à contrepartie : lesquelles et comment ?

Faisons ensemble un petit tour d’horizon

Habillage/déshabillage

Rappel des règles :

Lorsqu’une tenue de travail est imposée et doit être revêtue sur le lieu de travail, le temps nécessaire fait l’objet de contreparties en repos ou financières.

Et en pratique :

Dans une entreprise, une note de service prévoit que les salariés choisissant de se changer sur leur lieu de travail bénéficient de 10 mn de temps d’habillage à compter de leur heure de prise de service. Qu’en est-il si vous choisissez de ne pas vous changer pendant votre horaire de travail, soit les 10 minutes avant ou après votre service ? Avez-vous droit à votre contrepartie ?

La solution :

OUI et grâce à l’affichage de la note de service.

Temps de trajet domicile/travail

Rappel des règles :

Le temps du trajet domicile/travail n’est pas du temps de travail effectif, mais s’il dépasse le temps normal de trajet :

  • Il doit donner lieu à contrepartie en repos ou financière, fixée par accord d’entreprise/d’établissement ou à défaut de branche, ou à défaut, par l’employeur après consultation du CSE ;
  • Si le temps de trajet entre le domicile et le lieu habituel de travail est majoré du fait d’un handicap, il peut faire l’objet d’une contrepartie sous forme de repos ;
  • Sa part de ce temps coïncidant avec l’horaire de travail n’entraîne aucune perte de salaire.

Salariés visés :

Ce sont ceux se rendant dans un autre établissement de l’entreprise, en clientèle, voyageant à l’étranger, les formateurs itinérants, etc., et ceux n’étant pas obligés de passer par le siège avant d’aller sur des chantiers.

Les dernières précisions : pas de franchise !

Dans une affaire où la société a fixé des contreparties au temps de trajet des salariés itinérants aboutissant à une franchise de 2 h, les juges censurent cette mesure.

 

Vous vous sentez concernés-es et avez un doute concernant l’application de ces dispositions par votre employeur, je peux aider à y voir plus clair et vous conseillez !

Besoin d’un appui RH/ juridique, je suis là pour vous accompagner

Qui pour accompagner ?

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions,
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre reconstruction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour guider dans vos droits et vos questionnements

 Alexandra

Les bonnes clés pour vous accompagner :

https://www.instagram.com/spvcoaching/

UN ACCIDENT DE LA VIE ET LES ENNUIS COMMENCENT

Une carrière bien remplie, une vie paisible, une santé normale comme une bonne majorité d’entre nous et un jour,  la maladie, un accident, une situation  qui vous immobilise à la maison, se laver devient difficile, se déplacer il ne faut pas y penser et pendant des semaines vous devenez dépendant d’un proche et là ou cela fait mal les administrations vont vous créer de vos nombreuses contraintes qui vont vous pénaliser, les tensions vont monter jusqu’à devenir insupportable, comme tous, on pensait ne jamais vivre ces situations et pour certains, les pensées iront plus loin, suis-je bien protégé et mes proches ?

 

C’est une épreuve de vie professionnelle qui déstabilise, êtes-vous prêt à le vivre ?

Osez-vous y préparer ! Vous avez le droit de Savoir Pouvoir Vouloir Croire.

Le temps de faire le point de ses couvertures santé, d’avoir quelques échanges avec les administrations, vous allez vite vers des désillusions et noter l’incompétence de certains agents à qui on a confié la mission de nous protéger, vous êtes un numéro, vous avez tout compris ! Vous allez comprendre aussi que les assurances n’assurent pas, que vous devez vous battre pour avoir quelques choses adaptées à votre situation et puis, vous vous dites que pendant des années vous avez signé des contrats ou vous avez des droits que personne ne saurait vous expliquer. De la simple procuration bancaire, clauses bénéficiaires d’assurance vie, décès, testament, garantie de la vie, assurance maladie, mutuelle etc. Pour mieux faire le point, un accident et vous allez vite subir tous vos manquements accumulés depuis des années. Tout se prépare dès les premières années d’activités professionnelles, il fallait y penser…

😎 Soyez heureux au travail : la vie est belle et mérite d’être vécu, en profiter ne serait que des expériences que vous garderez en mémoire et partager avec vos proches. Repousser le malheur, un objectif de vie à ne pas négliger.

Citation : « Dans toute situation de crise, apparaissent des personnes averties, providentielles qui sauront vous accompagner » (Personnel)

Savoir Pouvoir Vouloir Croire, une devise qui doit être un outil, une méthode, une conduite, un accompagnement utile à un parcours professionnel.

Un conseil majeur : Chaque signature de contrat vous protège et même ceux qui vous sont acquis de pleins droits, vous avez beaucoup d’incompétents qui gèrent vos droits, prenez les devants pour une bonne interprétation de vos droits et pensez fort à vous, vos proches et des conséquences d’un accident de la vie !

Qui pour vous accompagner :

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre construction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour vous guider dans vos droits et vos questionnements

Pascal

Les bonnes clés pour vous accompagner :

https://www.instagram.com/spvcoaching/

ET ARRIVE CE JOUR, VOUS ETES LICENCIE

LICENCIEMENT

ET ARRIVE CE JOUR, VOUS ETES LICENCIE

Ce jour, personne ne s’y attend, après des années d’activité, de bons et loyaux services, la surprise est tellement grande que vous perdez vos moyens, vous essayez de comprendre, de vous raccrocher, mais là vous vous sentez vite isolé. Les situations sont multiples, directe ou indirecte, tensions dans le service, restructuration, situation économique, nouveau chef etc. Cette charge émotionnelle nous atteint de toutes les façons…

C’est une épreuve de vie professionnelle qui déstabilise, êtes-vous prêt à le vivre !

Oser préparer ! Vous avez le droit de Savoir Pouvoir Croire.

Première réaction, elle est primaire, vous êtes perdu : « qu’est-ce que je vais devenir ? », chacun comme une éponge sera en capacité ou non de faire face à cette situation. Il n’y aura pas de situation idéale, vous vous sentirez vite seul contre tous, Il faudra vivre agir pour ne pas perdre pied car ce qui vous attend peut vite vous détruire, psychologiquement, professionnellement, et vos proches ? Avant toute démarche, la première pensée : Quel plan d’actions ?

😎  Soyez heureux au travail : Vous avez compris le système, facile mais une pensée positive, le bon côté des choses, si vous êtes prêt à partir, vous avez gagné !

Citation : Si vous attendez pour agir, tout ce que vous gagnerez, avec le temps, c’est de l’âge (Brian T.)

Savoir Vouloir Croire, une devise qui doit être un outil, une méthode, une conduite, un accompagnement utile à un parcours professionnel.

Un conseil majeur : CDD, CDI, peu importe le contrat de travail, adoptez de suite un plan d’actions mais lequel ? Un coach d’entreprise pour vous guider et préparer à être licencier.

Qui pour vous accompagner :

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre construction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour vous guider dans vos droits et vos questionnements

Les bonnes clés pour vous accompagner https://www.instagram.com/spvcoaching/

PASCAL

PARTEZ SEREINEMENT EN VACANCES

DEMANDE DE CONGÉ PAYÉ : VOTRE EMPLOYEUR A INTÉRÊT À VOUS RÉPONDRE !

Le salarié qui ne reçoit pas de réponse à sa demande de congé payé peut la considérer comme acceptée lorsqu’il n’existe pas de consigne imposant un accord exprès préalable.

L’organisation des congés payés incombe à l’employeur.

Cela revient à dire que vous devez faire une demande de congés payés à votre employeur car vous n’avez pas le droit de fixer vous-même vos dates de congés et partir sans avoir fait votre demande au préalable. A défaut, vous vous exposez au risque d’une sanction disciplinaire pouvant aller, selon le contexte, du simple avertissement au licenciement pour faute grave.

Mais pouvez-vous être sanctionné pour vous être absenté de votre poste de travail alors que vous avez formulé une demande de congé payé à votre employeur et que ce dernier n’a pas refusé expressément votre demande ?

Voici ce que nous dit la Cour de cassation dans un arrêt du 6 avril 2022.

Ne pas refuser une demande de congé payé revient à l’accepter lorsqu’il n’existe pas de consigne imposant un accord exprès préalable

Dans ce cas, vous pouvez partir et profiter sereinement de vos vacances.

Besoin d’un appui, je suis là pour vous accompagner.

Qui pour accompagner ?

  • Un coach de vie pour gérer vos émotions,
  • Un coach d’entreprise pour partager et vous accompagner dans votre reconstruction professionnelle, votre reconversion
  • Une experte du droit du travail pour guider dans vos droits et vos questionnements

Les bonnes clés pour vous accompagner : https://www.instagram.com/spvcoaching/

Alexandra